24 juin 2015

La Réunion : cuisine des îles

     Quelques semaines au soleil sur l'île de la Réunion : beaucoup de soleil, des rando, des moments en famille et bien sûr, des spécialités locales. La cuisine réunionnaise est à l'image de l'île : elle est un mélange d'influences créoles, indiennes, chinoises, métropolitaines... Une gastronomie assez variée ! Il y a de quoi se régaler... Petit retour sur le paysage culinaire local.

     En entrée, ou plus souvent en apéritif, la gastronomie réunionnaise a plein de choses à proposer ! Les samoussas en sont les stars. Ces petits triangles fourrés et frits sont vendus à l'unité sur les marchés locaux. Poisson, fromage, poulet, crabe, sarcive (du porc au goût sucré-salé), légumes, espadon, dakatine (beurre de cacahuète), boucané (viande de porc fumée)... il y en a pour tous les goûts ! Les samoussas de là-bas n'ont rien à voir avec ceux que l'on peut goûter en métropole. La farce est relevée, souvent accompagnée de légumes et parfois pimentée. Un vrai délice que les locaux grignotent sur les marchés comme on avalerait un croissant dans la matinée.

Samossas

 

     Les vendeurs de samossas proposent également des bonbons piments. Il s'agit de petites bouchées rondes et trouées en leur centre à base de pois et, leur nom l'indique, de piment. Ces bonbons ne sont pas sucrés mais bien relevés ! On peut les accompagner de piments farcis. Ce sont des piments allongés dans lesquels se trouve une farce, le plus souvent de poisson. Les piments farçis sont ensuite enrobés d'une pâte à beignet puis frits. Un vrai délice pimenté !

Piment farçis

     Samoussas, piments farçis, bonbons piments... et accras ! Ils peuvent être préparés à la morue ou encore au fruit à pain, le fruit de l'arbre à pain qui pousse sur les côtes de l'île. C'est une saveur assez fine et on est loin du goût gras des accras de morue que l'on connait en métropole. Une très bonne surprise !

Accras

     Sur les marchés, on peut aussi croquer dans des beignets d'aubergines ou des croquettes de poulet pour combler le petit creux de la matinée. En bref, encore des choses frites ! Si l'envie de plaisir moins gras se manifeste, il est possible de trouver des bouchons. Il s'agit de petites bouchées cuites à la vapeur qui ressemblent aux xiao long bao de Shanghai. Ce sont des raviolis à la pâte très fine qui renferment une farce aux goûts variés : crevette, porc, poulet combava (un agrume local semblable à un petit citron vert), légumes... Un véritable délice, un coup de coeur !! J'en mangerais des barquettes entières. On les accompagne souvent d'une sauce soja et on peut également les trouver dans les camions bars en sandwich, enfermé dans une baguette coupé en deux et gratinés avec du fromage rapé. C'est le jambon-beurre local !

Bouchons

 

     Une fois l'apéritif ou l'en-cas de 11 heures passés et si vous avez encore faim, il est temps de passer au plat principal ! La meilleure option est de commander un repas chaud à n'importe quel camion bar sur le bord de la route et de le déguster sur place ou sur la plage. C'est une façon de goûter à une cuisine locale et typique ! Tous les jours, ces camions bars proposent différents plats. Rougail sauccise, coq massalé, civet zourite, rougail morue, carry poulet, carry poisson,... Ces plats en sauce sont systématiquement accompagnés d'une généreuse portion de riz cuit au rice cooker, de "grains" et de "rougail". Le "rougail" désigne le condiment (très) pimenté qui vient relever le plat. Piment pâte rouge, salade concombre, pâte de piment vert... il a y a autant de rougails que de cuisinières. Les grains, ce sont les lentilles, pois, haricots rouge, rose ou blanc qui sont toujours servis avec le plat. Pour midi, on est donc sûr de trouver du riz, des grains et du piment dans sa barquette ! Reste à faire son choix parmi les différents plats proposés...

Dans la famille des massalés : canard massalé, cabri massalé et porc massalé. Le massalé est un mélange d'épices (coriandre, poivre, cumin, cardamone, muscade, canelle, clou de girofle, etc) qui rend le plat assez épicé. Parfois, ça arrache ! Mais c'est très bon.

 

Massalé 1

 

Massalé 2

 

     Dans la famille des carris : carri poulet (la base), carri poisson, carri de chou de vacoa et boucané. Le boucané désigne la viande fumée, le plus souvent du porc. Le chou de vacoa se cuisine comme un légume, on le trouve dans les environs de Saint Joseph.

     Quid des poissons ? A la Réunion, on mange notamment de l'espadon. Au menu des camions bars, on peut souvent trouver du civet zourite. Il s'agit de poulpe cuisiné comme un civet (sauce à base de vin rouge). Pas mal !

Civet zourite

Et bien sûr, le symbole de la cuisine locale : le fameux rougail saucisse !! Miam miam miam.

Rougail saucisse Réunion

Il existe encore une mutlitude de plats locaux. Shop suey, crevettes ou encore porc ou poulet à l'ananas :

Porc à l'ananas

 

 

     Un repas réunionnais ne se finit pas nécessairement par un dessert mais la gastronomie locale offre des sucreries dans lesquelles croquer à l'heure du goûter. Par exemple : gâteau tison (au maïs), gâteau papaye, gâteau papate, gâteau chouchou, pâté créoles sucrés, bonbons miel... Quelques échantillons : 

Gâteau chouchou

Gâteau papaye

 

     En bref, une cuisine très diverses et pleine de saveurs !

Posté par Sixtine Cuisine à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :