02 mars 2015

République Tchèque : découvertes culinaires à Prague

     Après la Chine, le contenu de mes assiettes a radicalement changé. Ici en Allemagne, les nouilles de riz se sont transformées en Spätzle, les xiao long bao en Maultaschen et les minuscules morceaux de poulet émincé en grosses pièces de porc qui suffiraient à nourir une famille de 10 personnes. Mais il ne s'agit pas de l´Allemagne dans cet article ! Parlons plutôt de la gastronomie tchèque qui ressemble néanmoins à la cuisine allemande. A Prague, j'ai retrouvé les fameuses Knödel (boulettes à base de pomme de terre ou de pain), le jarret et les plats revigorant (il faut dire qu'avec les températures du mois de novembre, les Tchèques ont besoin de prendre des forces pour affronter le froid).

     LE plat de Prague, celui que l'on retrouve à la carte de tous les restaurants plus ou moins touristiques, c'est bien sûr le Goulasch. Il s'agit d'un plat de viande en sauce souvent accompagnée de Knödel de pomme de terre. Le meilleur, c'est quand il est servi dans une miche de pain entière ! La mie s'imprègne de la sauce et on peut gratter le fond de la miche à la cuiller. Miam ! Le Goulasch est le plat le plus typique de Prague autour duquel les restaurants font toute leur publicité. Sans vouloir froisser les Tchèques, je n'ai pas trouvé ca réellement exceptionnel... j'y ai retrouvé le goût du boeuf bourgignon de la cantine. Pas mauvais mais rien de particulier !

Goulasch Prague

 

     En dehors des pommes de terre et du porc, c'est le chou que l'on retrouve souvent dans la cuisine tchèque. Les soupes de chou permettent de commencer le repas en se réchauffant (surtout quand elles sont pleines de crème et accompagnée de morceaux de saucisses). J'ai aussi gouté les beignets de chou. Bourratif mais plutôt bon !

Beignet chou Prague

Soupe chou Prague

 

     Lorsqu´on ne mange pas au restaurant, les possibilités de manger dans la rue ne manquent pas. Kebab, saucisses, poêlées de pommes de terre : le choix est varié. Avec C., nous avons goûté à la charcuterie locale dans une très belle boucherie. Les planches de charcuterie commandées par les autres clients nous ont mis l'eau à la bouche. Au menu : le fameux jambon de Prague et une sorte de pain de viande découpé en tranches et accompagné de bon pain. C'était vraiment très bon !

 

Jambon de Prague

Pain de viande Prague

 

     Les Tchèques mangent aussi beaucoup de tartines de pain recouvertes de charcuteries ou de poisson. En face de cette belle boucherie se trouvait un joli salon de thé assez girly qui proposait la version raffinée de ces snacks parfois grossiers. La vitrine alléchante proposait de belles tartines de pain blanc ou complet avec des garnitures à base de poisson, oeufs ou légumes. Nous avons opté pour les tartines à la crème de betterave, fromage frais et noix. C'était très bon ! Le cadre était vraiment adorable, propice aux discussions entre filles :)

Tartines Prague

 

     Je garde le souvenir d'une cuisine tchèque pas mauvaise mais assez bourrative et qui manque de finesse. Une fois qu'on a goûté un Goulasch, on n'a pas forcément envie d'y revenir ! On trouve néanmoins à Prague de nombreux restaurant internationaux qui permettent de manger autre chose que du chou, de la viande en sauce ou des pommes de terre. 

Posté par Sixtine Cuisine à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,