Un des symboles de la nourriture allemande, c'est bien sûr les Brezel ! Il ne s'agit pas de la version en biscuit sec que l'on picore à l'apéritif. Ca, ce sont les "Brezel" à la française ! Le Brezel allemand est bien plus gros et surtout moelleux à souhait. Avec ses gros grains de sel, il se mange dès le petit déjeuner. Tout chaud à la sortie du four, on le tartine de beurre, de confiture, de fromage frais, de Nutella... Tous les plaisirs sont permis, un peu comme avec nos croissants bien français ! Ces "Laugenbrezel" ont une pâte qui ressemble aux mauricettes (des petits pains alsaciens). On les trouve à tous les coins de rues en Allemagne : boulangerie, rayon libre service au supermarchés, par paquets de 10 au rayon surgelé, etc. Bref, les Brezel sont à l'Allemagne et aux Allemands ce que les croissants sont à la France et aux français.

Brezel 1

Brezel 2

 

Le Brezel se mange en version salée : on en fait un sandwich en le garnissant de tranches de fromage et de charcuterie, on le vend coupé en deux avec du fromage frais et de la ciboulette (Schnittlauchbrezel) ou on le mange comme du pain en accompagnement... avec des saucisses bien sûr !

Brezel 3

Brezel 4

 

Comme les Allemands sont fous de Brezel, ils les déclinent aussi en version sucrée. Le Kinderbrezel est une pâte à brioche trempée dans du chocolat. L'Olgabrezel est une pâte feuilletée avec de la cannelle et le Puddingbrezel est fourré avec une crème à la vanille.

Brezel 5

Brezel 6

Brezel 7

 

On peut aussi manger des Brezel en beignets, en Lebkuchen, en petits sablés pour Noël...